Publication : 21 octobre 2009

« Trente cinq ans de navigation ont été pour moi une véritable école de la connaissance », écrit Jean Rivoual dans son livre « Entre calme et tempête, itinéraire d’un bourlingueur engagé ». Jeannot, comme on l’appelle du côté de la Ciotat, est un homme discret. Pourtant, il affiche une vie hors du commun. Du mousse sur le « Winnipeg » au timonier sur le « Wyoming », Jean Rivoual pourrait être le héros d’un film d’aventure. La guerre d’Espagne ? Il en était sur les bateaux de France Navigation  chargeant jusqu’à la gueule à Mourmansk les armes pour la République espagnole puis accompagnant  2000 réfugiés  jusqu’à Valparaiso.

 

La Seconde guerre mondiale ? Il en était sur les navires chargés de fuel ou d’armements qui de  New York aux côtes africaines pouvaient être à tout moment torpillés par les sous-marins allemands. Aux escales, il a rencontré l’actrice Edwige Feuillère, le boxeur Marcel Cerdan et pas mal de « charmantes jeunes femmes ». Puis, la guerre terminée, le voici écumant le monde avec à chaque escale un souvenir marquant, au Vietnam par exemple. Jean Rivoual, c’est aussi l’élu des marins CGT, le membre du Parti communiste français qui a payé cher son engagement notamment aux chantiers navals de la Ciotat.

Partez en voyage avec Jean Rivoual. Du détroit de Malacca à la Nouvelle Orléans, d’Odessa à Saigon, du siège du comité d’entreprise des messageries maritimes à Paris au comité d’établissement de Marseille. Des anecdotes à foison, une vie intense, une blessure jamais refermée après la mort de son frère fusillé par les nazis, son amour pour Gisèle sa femme, et sa forte amitié  pour ses camarades d’hier et d’aujourd’hui. Le témoignage de Jean Rivoual est exceptionnel. Il mériterait de figurer dans toutes les bibliothèques des collèges et des lycées. Pour l’Histoire. La vraie.

José Fort

–  Entre calme et tempête, 15 euros. Pour obtenir le livre, adresser un chèque à l’ordre de Jean Rivoual, La Providence, Chemin Garoutier, 13600 La Ciotat.

Visits: 157