RIVAS VACIAMADRID

Discours de J.P. Chantereau

Monsieur le Maire,

Chers amis et chers camarades,

C’est un très grand honneur pour moi, au nom de l’ACER, de m’exprimer à cette tribune à RIVAS VACIAMADRID, pour remercier Monsieur le Maire, tous nos amis espagnols et tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à l’accueil chaleureux et fraternel qui vient de nous être réservé à l’occasion de ce rendez-vous commémoratif du 75 anniversaire de la création des BI auxquelles nous rendons hommage aujourd’hui. Nous y sommes très sensibles.

Nous voudrions, en retour, vous exprimer, Monsieur le Maire, notre gratitude et notre satisfaction.

Je voudrais, d’autre part, dans le cadre de cette  intervention, évoquer trois autres points.

–  d’abord la mémoire de Pierre REBIERE, Secrétaire Général de l’ACER ; fils de Brigadiste, qui était très impliqué dans la préparation de ce voyage jusqu’à la fin de l’année dernière. Pierre nous a quittés en ce début d’année et nous savons qu’il serait des nôtres aujourd’hui s’il n’avait pas été emporté par la maladie. Je voudrais que le souvenir de Pierre REBIERE fils, soit associé à cet hommage. Le père de Pierre était l’une des trois personnalités chargées par le Kominterm de proposer à MARTINEZ BARRIO, ministre de la défense du gouvernement de la République espagnole, en octobre 1936, la constitution des BI.

Ce projet commémoratif était aussi le sien.

– Saluer nos amis et camarades Brigadistes qui ont pu faire le voyage et se joindre à nous afin de participer aux cérémonies d’hommage à leurs anciens camarades. Nous sommes heureux et très honorés de leur présence :

  1. Eric HELLMAN, Brigadiste Estonien
  2. David LOMON, Brigadiste Britanique
  3. Joseph et Vincent ALMUDEVER Brigadiste et ancien combattant de l’armée républicaine.

Enfin je souhaiterais avoir une pensée affectueuse pour nos amis et camarades brigadistes qui auraient bien voulu être des nôtres (ils sont venus les années précédentes) mais qui, en raison de leur état de santé n’ont pas pu faire le voyage :

  1. LiseLONDON
  2. Théo FRANCOS
  3. Jean RIVOUAL ancien marin du WINIPEG, les Brigades de la mer.
  4. César COVO

Je voudrais également saluer la présence parmi nous de Cécile ROL-TANGUY, co-présidente de l’ACER, ancien agent de liaison de la Résistance dans le Paris occupé, épouse du Colonel Henri ROL-TANGUY, ancien commissaire politique de la XIV Brigade en 1938 pendant la Bataille d’ l’Ebre, qui deviendra par la suite chef des FFI de la Région Parisienne .Le colonel Rol-TANGUY , ancien d’Espagne dirigea l’insurrection et la Libération de Paris en août 44.

Cécile, nous sommes très honorés de ta présence aujourd’hui parmi nous.

–         Je voudrais, également, adresser un message de remerciements à toutes les associations internationales et à tous ceux  qui ont bien voulu répondre à l’appel de la CI pour participer à ces rendez-vous de la mémoire en Espagne, en hommage aux BI  : Madrid aujourd’hui, Albacete demain et Barcelone à la fin de la semaine. A cet égard, nous devons tout particulièrement saluer le travail et les actions qui ont été celles, dans l’ordre alphabétique :

  1. de Patrick DIAZ en sa qualité de coordonnateurde la CI pour l’organisation de cette première étape du voyage : Paris-Madrid-Albacete.
  2. de Guy SAURAT, Président de Terre de Fraternité, pour la suite du programme de ce voyage et des rendez-vous commémoratifs prévus à Albacete et à Barcelone et de Sébastian AGUDO et Pepe GAMERO auxquels nous devons la préparation du congrès d’Histoire à Barcelone.
  3. à l’AABI,
  4. Enfin, en hommage « aux volontaires de la liberté », à leur histoire inédite, je voudrais revenir et insister sur l’actualité des valeurs et des idéaux pour lesquels ils ont combattu dans les Brigades. Ces valeurs n’ont pas pris une ride.

Au-delà des qualités de courage et de dévouement dont les Brigadistes ont fait preuve pour servir la République espagnole et la paix du monde, il nous faut retenir le sens de l’engagement qui fut le leur : l’antifascisme, l’internationalisme, la liberté, la démocratie, le progrès social et la solidarité. L’ACER et tous nos amis de la CI ont à cœur de porter et de faire partager ces idéaux et ces valeurs, dans l’action qui est la nôtre au service de la mémoire afin de mieux comprendre les enjeux du présent et de l’avenir. En effet, comme nous aimons à le répéter souvent, il ne s’agit pas pour nous d’une mémoire repliée sur elle-même et sur le seul souvenir, mais, « d’une mémoire prenant appui sur le souvenir pour construire le luttes d’aujourd’hui et de demain ». La mémoire est un combat qui se conjugue au présent et qui doit nous permettre de faire le lien avec les enjeux sociaux et politiques d’aujourd’hui en Europe et dans le monde. Si l’histoire ne se répète pas suivant les mêmes scénarios, il lui arrive parfois de bégayer… La crise du capitalisme mondialisé et financiarisé est d’une ampleur inédite. Ses conséquences sur l’économie réelle, sur les sociétés et les Etats qui se réclament de la démocratie sont, pour une large part,  encore méconnues et à venir. Mais déjà, le désarroi et le désespoir social engendrés par cette crise systémique du capitalisme, que ce soit dans le monde du travail et dans les classes moyennes et au-delà, s’accompagnent de la résurgence dans la plupart des pays européens, de la xénophobie et des idéologies d’exclusion inspirées par la droite et l’extrême droite, en un mot, d’une nouvelle montée des périls. Cette situation doit interpeller tous les progressistes et toutes les consciences. Il est urgent de développer aujourd’hui les résistances « afin de préserver tous les mécanismes sociaux relevant de l’entre aide et de la solidarité entre les hommes dans nos sociétés » et de refuser  « l’inhumanité » des conceptions économiques et politiques qui ont pour doctrine «la concurrence libre et non faussée » dans nos sociétés assujetties à la dictature des marchés financiers et à ses dogmes. La dictature des marchés financiers inspire aux Etats des politiques libérales et budgétaires en Europe et dans le monde de plus en plus attentatoires à la démocratie et à nos libertés. S’il est un enseignement à retenir de la crise économique des années 30, de la guerre d’Espagne, et de la Résistance c’est bien que le verbe « résister » doit se conjuguer au présent. Restons plus que jamais vigilants. Il est urgent d’agir pour un autre monde, pour une humanité reposant sur la justice sociale, la démocratie, les libertés et la paix. Il est urgent de remettre au grand jour les idéaux et les valeurs d’engagement des BI  et de la Résistance. C’est bien de cela dont il s’agit encore aujourd’hui, plus que jamais.

Le rappeler et en témoigner dans le cadre de notre vie sociale et citoyenne, par delà ce 75ème anniversaire qui leur est consacré, s’est encore le meilleur hommage que nous puissions rendre à nos aînés des BI et de la Résistance.

Je vous remercie de votre attention

Jean-Paul CHANTEREAU – Secrétaire Général Adjoint – 23 octobre 2011


Articles de La Verdad (Albacete)

Albacete acoge desde hoy un encuentro de las Brigadas Internacionales,

Un ejemplo a imitar en una época de ausencia de valores,

Los brigadistas no olvidan Albacete,


Articles parus dans la Dépêche du Midi

Ils combattaient pour la liberté du monde
LaDépêche.fr
Il ya 75 ans, les Brigades internationales s’engageaient en Espagne pour défendre la République. Volontaires français durant la guerre civile, Jésus Garcia et Célestin Vicente se souviennent. Il a beau être Toulousain depuis quelques décennies,
Afficher tous les articles sur ce sujet »

«Vous êtes l’histoire, la légende…»
LaDépêche.fr
1938: le président Negrin, voulant se rapprocher de la Franc e et de la Grande-Bretagne, a décidé la dissolution des Brigades internationales à la fin de l’été. A Barcelone, La Pasionaria, Dolorès Ibaruri (photo), rend un vibrant hommage aux


PROGRAMME  ACER AU DEPART DE PARIS CHARLES DE GAULLE

75e ANNIVERSAIRE DES BRIGADES INTERNATIONALES

(PROGRAMA 75 ANIVERSARIO DE LA CREACION DE LAS BRIGADAS)

Samedi 22 Octobre.

11h00 : Rendez vous des participants au Novotel « Puente de la Paz».

Calle Albacete 1

28027 MADRID

Tel +34 91 7247600    E-mail: HO843@accor.com

Départ en car pour la Cité universitaire.

12h00 : Inauguration du monument aux Brigades Internationales à la Cité Uni.

14h30 : Repas au restaurant Atocha

16h30 : Hommage à Pasionaria au cimetière de la Almudena

19h00 : Concert en hommage aux Brigadistes à l’ auditorium Marcelino Camacho de CCOO.

21h00 : Instalación y diner au NOVOTEL « Puente de la Paz »

Dimanche 23 Octobre:

08h00 : Déjeuner

09h00 : Départ en autocar pour le cimetière de Fuencarral

09h30 : Au cimetière de Fuencarral :

Inauguration d’une plaque aux voluntaires chipriotes en présence de l’ambassadeur de Chypre.

Dépôt de gerbes au monument aux Républicains espagnols,

Dépôt de gerbes au monument aux volontaires soviétiques,

Dépôt de gerbes au monument aux Brigadistes tombés en Espagne.

11h30 : Départ en autocar vers le site de la bataille du Jarama.

12h00 : Visite du champ de bataille.

13h30 : Départ pour la ville de Rivas Vaciamadrid.

14h00 : Déjeuner. Salutations et remise de cadeaux aux Brigadistes présents par le Maire

16h00 : Rencontre avec les organisations de mémoire ( Foro por la memoria / Ex-presos políticos  Asociación para la recuperación de la memoria histórica )

17h30 : Dépôt de gerbes au monument aux  BI de Rivas. Discours.

18h00 : Salida hacia Albacete.

21h00 : Arrivée à Albacete, installation et diner à l’hôtel Beatriz,

Avenida autovia N° 1

Tel 967 599390 – Fax 967 592041

Lunes 24 de Octubre

9h30 Départ pour la visite des lieux d’Albacete et de localités environnantes liés à l’histoire des Brigades.

Accueil par les Maires et conseils municipaux de Tarazona de la Mancha et Madrigueras, visites guidées par des professeurs de l’université.

Une plaque rappelant notre visite sera inaugurée

15h Repas débat avec diverses entités, syndicats partis politiques dont des dirigeants nationaux.

17h Visite des arènes où étaient accueillis les Brigadistes et de l’abri anti aérien.

19h Réception à l’ auditorium municipal, accueil par le Vice Recteur de l’Université, sont prévues des interventions de Brigadistes et de Cécile Rol Tanguy. Victoria Delicado conseillère municipale d’Albacete remettra des distinctions aux Brigadistes présents.

Ensuite les fondateurs de CEDOBI présenteront ce que fut la présence des Brigadistes. Sera également projeté un film documentaire «75 ans plus tard » réalisé Angel Luis Arjona chercheur au CEDOBI.

Au cours des actes, des poèmes seront  lus par Antonio Ballesteros, Marcos Ana, des sketches théâtraux de Jaime Perez Parreno seront présentés et des chansons seront interprétées par Yaravi Serrano de la UCLM.

Le public pourra participer poser des questions et faire des commentaires.

MARDI 25

08h30 : Déjeuner

11h00 : Départ en autocar pour Madrid.

Ou continuation vers Cambrils/Salou en trains, des cars conduiront de la gare à l’hôtel.

Hoteles Augustus y Cesar Agustus

Avinguda DIPUTACIO 190

43850 CAMBRILS

Tel 977381154

Mail info@hotelaugustus.es

Certains participants effectueront le voyage Albacete Cambrils en autocar. Des arrêts seront effectués à Casas Ibáñez ville de garnison des BI où l’accueil sera assuré par Madame le Maire Carmen Navalón et la visite guidée par Gregorio López Sanz professeur à l’UCLM D. Le repas sera pris à Bunyol a l’occasion d’un contact avec la Municipalité  et des entités locales en relation avec l’histoire du XIVe  corps de guérilla, qui constituait les forces spéciales de la République et comprenait une unité internationale.

MERCREDI 26.

A 9h30 Départ pour Campredó. Depuis la Tour de Campredó- Font de Quinto, l’on domine le site de l’attaque de diversion qui facilita le passage de l’Ebre en amont. Si le temps le permet, nous monterons a la « cote 705 » de la de la Serra de Pandols. C’est dans ce secteur et celui de la Serra de Cavalls qui le jouxte que se déroulèrent les combats les plus durs de la Bataille de l’Ebre qui fut aussi la plus importante de la guerre d’Espagne.

Déjeuner à Gandesa  visite de Corbera d’Ebre et des ruines de l’ancien village détruit durant la Bataille. Accueil à la coopérative (vin, huile d’olive, amandes). Hommage aux Brigades au monument qui leur est dédié réalisé dans le cadre d’un programme transfrontalier réunissant 22 localités des Pyrénées françaises et de Catalogne,  porté par Terre de Fraternité.   Retour à Cambrils, diner.

Les jeudi 27, Vendredi 28, Samedi 29 correspondent à la tenue du  Congrès International d’histoire.

Le 27 sont prévues des excursions et l’inauguration du Congrès, séjour à Cambrils.

Les 27 et 28 nous séjournerons à l’hôtel

BCN events

Ronda de can Rabada – Castelldefels

08860 BARCELONA

Tel 936646320

Le programme est globalement conforme à celui prévu dans le programme du congrès exception faite de certaines manifestations officielles, dont l’hommage au monument des BI de Barcelone. Prévu le vendredi soir il se déroulera le Samedi 29 au matin.

Le séjour est en pension complète, à l’exception du diner du samedi soir (soirée libre).

Complementairement des excusions sont prévues le jeudi, ainsi que de deux demies journées de visite de Barcelone. Le fait que le congrès se tient au centre historique de Barcelone, offre de multiples possibilités de visites.

Dimanche 30 octobre fin du séjour après le petit déjeuner.


Programme du congrès à Barcelone

Congreso Internacional del Antifascismo Combatiente : PROGRAMA

International Huistorical Congress about the Innternational fight against fascism: PROGRAM

Internationaler Kongress Über Antifascistische Kämpfer : PROGRAMA


COMMEMORATION  DU 75eme ANNIVERSAIRE DE LA CREATION DES BRIGADES INTERNATIONALES. 1936-2011

Afin de participer et de nous inscrire dans le cadre des commémorations prévues en Espagne, l’ACER vous propose un voyage sur les traces des Brigades Internationales. Ce voyage aura lieu  à partir du samedi 22 Octobre (départ) jusqu’au 25 Octobre (retour).

PROGRAMME :

Départ samedi 22 Octobre en avion au départ de Paris.

Arrivée en fin de matinée à Madrid et début des visites (puente de los Franceses/ Ciudad Universitaria/cementerio de Fuencarral (Monuments aux Brigadistes Internationaux/ Monument aux Soviétiques), cementerio del Este (hommage à Pasionaria).Déjeuner en cours de visite.

En soirée : Installation à l’Hôtel.

Dimanche 23 Octobre.

Départ après le petit déjeuner vers le champ de bataille du Jarama, visite du musée, repas au Meson El Cid.

Début d’après midi départ en car vers Albacete.

Installation à l’Hôtel

Lundi 24 Octobre.

Départ après le petit déjeuner vers les villages qui servirent de cantonnement aux unités en formation. Rencontres, témoignages.

Soirée et rencontre avec les universitaires et la population.

Mardi 25 Octobre.

Départ après le petit déjeuner vers Madrid /Barajas.

Repas en cours de route, retour à Paris.

IMPORTANT : Le prix de la participation au voyage est de 560 euros en pension complète. Pour nos amis souhaitant se rendre par leur propres moyens à Madrid, merci de le préciser sur le bulletin d’inscription et de déduire 150 euros sur le prix total du voyage.

Visits: 94