Amis des Combattants en Espagne Républicaine (A.C.E.R.) ,
16 Villa Compoint 75017- PARIS


Le Secrétaire général à : Monsieur l’Ambassadeur de la République de Pologne en France,
1-3 rue Talleyrand 75007-PARIS

PARIS ,le 15 Mai 2007


Monsieur l’Ambassadeur,


Notre Association, née en 1996, entretient la mémoire des combattants accourus de tous pays entre 1936 et 1938 pour secourir, les armes à la main,
la IIème République Espagnole aux prises avec les putschistes de FRANCO appuyés massivement par HITLER et MUSSOLINI.

       Pour ces derniers, il s’agissait de faire la conquête de l’Europe et d’y imposer les « idées » du fascisme : existence de races supérieures et inférieures (Juifs,Noirs,Slaves,Roms…), système esclavagiste de domination des plus « forts » sur les plus « faibles », abandon des idées de 1789 et de la notion de Droits de l’Homme et du Citoyen,etc…

       Celles et ceux qui, alors, partirent en Espagne au péril de leur vie _et beaucoup l’y laissérent_ étaient conscients qu’en défendant MADRID, c’est aussi leur propre pays qu’ils défendaient, que la démocratie y soit déja implantée ou y reste à conquérir.

       Ce fut là le choix de 35000 volontaires de 54 pays, dont 3200 Polonais.

       On retrouvera la plupart de ces volontaires, dès 1939 et 1940, dans la Résistance clandestine en Europe occupée. Ils eurent à combattre, à la fois, les occupants nazis et les gouvernements à leur dévotion. Ces volontaires ne furent certes pas, et heureusement, les seuls mais, du fait précisément de leur engagement en Espagne, ils furent des tout premiers.

      Nous ne pouvons donc qu’être profondément choqués devant les menaces de sanctions morales et financières qu’envisage de prendre le gouvernement polonais à l’encontre des très rares survivants de votre pays (moins de 25, tous âgés de plus de quatre-vingt dix ans…).

       Ces sanctions nous paraissent  tout à la fois injustes et contraires aux droits élémentaires des citoyens de l’ Union Européenne à laquelle votre pays adhère depuis le 1er Janvier de cette année.

       La pétition que nous comptons vous remettre marque notre solidarité envers des persécutés d’opinion dont nous louons, nous, le courage : leur cause, celle de démocratie, est aussi la nôtre et celle de très nombreux citoyens de toutes opinions de France.

       Elle marque également notre confiance dans le peuple polonais particulièrement cher au coeur des Français (beaucoup d’entre eux ont des origines polonaises) : notre pétition réaffirme une amitié franco-polonaise pluriséculaire.

       Nous demandons, Monsieur l’Ambassadeur, que votre gouvernement renonce à des mesures qui ne feraient qu’isoler la Pologne au sein de l’Europe et parmi les nations signataires de la Déclaration Universelle des Nations-Unies de 1946.

       En conséquence, nous vous demandons de recevoir une délégation de notre Association, porteuse de la pétition de plus de deux mille signatures, en soutien aux Polonais anciens combattants antifascistes des Brigades Internationales en Espagne entre 1936 et1939.

      Veuillez agréer,Monsieur l’Ambassadeur, la marque de notre haute considération et de notre profond attachement aux valeurs universelles et intemporelles de la démocratie.


Pour la Présidence de l’A.C.E.R. : Pierre REBIERE,
Secrétaire général, fils de Brigadiste (fusillé en 1942).

Visits: 110