Publication : 14 octobre 2007

Réfugiés espagnols : une plaque commémorative

Article publié dans Le Télégramme.com le 01/10/2007

Samedi après-midi, à l’initiative de la Caisse centrale d’activités sociales (CCAS) du personnel des industries électriques et gazières, une plaque commémorant à la mémoire des familles de républicains espagnols, fuyant le régime franquiste, a été inaugurée au CCAS de Feuteunigou.

C’est dans ce centre qu’ont été hébergés, peu après le début de la guerre civile, en 1936, 141 réfugiés. Certains, comme les enfants de la famille Diaz-Rodriguez, se sont fixés et ont fondé leur famille à Plougasnou. Cette cérémonie, initiée par Patrick et Gérard Diaz, électriciens et fils de réfugiés espagnols, a rassemblé les familles de réfugiés accueillis à Plougasnou et leurs amis. Dans son discours, Pascal Aubrée, administrateur de la CCAS, a rappelé l’histoire des dizaines de milliers d’adultes et d’enfants qui ont dû fuir le franquisme. « C’est l’histoire retrouvée de nos collègues de travail et de leur famille qui ont fait escale ici en 1939. Une histoire qui, par le fait, appartient à tous et dont nous devons garder trace ».

Solidarité sociale et respect mutuel

Après avoir souligné l’initiative de l’organisation syndicale majoritaire de créer le comité d’accueil aux enfants d’Espagne, Pascal Aubrée a rappelé la mission de solidarité sociale dont est investie la CCAS et la volonté d’inscrire, symboliquement, en ce lieu de vacances pour jeunes, « comme un devoir de mémoire collective, de solidarité sociale et d’échange culturel ». Dans son allocution, le maire de Plougasnou, Yvon Tanguy, a rendu hommage à « toutes les familles qui ont su s’intégrer dans l’esprit qui était celui de l’accueil et de l’espérance que la France représentait dans ces moments douloureux ». Enfin, il a rappelé la « nécessité de rappeler aux jeunes ces événements inacceptables afin que jamais plus ils ne se reproduisent et souhaité que cette plaque commémorative participe au devoir de mémoire et à l’exercice du respect mutuel

La famille Diaz-Rodriguez et les amis de la CCAS des industries électriques et gazières, lors de l’inauguration de la plaque commémorative à la mémoire des réfugiés espagnols.

Visits: 143