Les actes de notre colloque international tenu à Paris en 2018, consacré aux femmes étrangères et la solidarité internationale féminine durant la guerre d’Espagne, seront publiés le 14 avril prochain.
Nous avons prévu d’organiser au mois de mai -à une date précisée ultérieurement- une réception à Paris pour remercier tous les contributeurs à la réussite de ce colloque : l’équipe scientifique, les intervenants, ainsi que les souscripteurs à qui nous remettrons le livre (envoyé ensuite par la Poste pour ceux qui n’auront pu se déplacer).

Visits: 72

L’agression militaire de la Russie contre l’Ukraine plonge l’Europe et le monde dans une nouvelle dimension lourde de périls.

Rien ne peut justifier cette guerre contre un Etat souverain, jetant sur les routes de l’exil des centaines de milliers de femmes, d’enfants, de vieillards qui, nous le savons, vont terriblement et durablement souffrir du déracinement de leur terre natale.

Il faut les accueillir dignement, c’est notre devoir comme il a toujours été le nôtre pour d’autres peuples martyrisés par le fascisme au XXe siècle et contraints à l’exil ; en ce début de XXIe siècle, après les Syriens fuyant les bombardements meurtriers de l’aviation de POUTINE allié du sanglant Bachar El Assad, ce sont les Ukrainiens qui subissent le même sort tragique.

Le Président POUTINE devra répondre un jour devant le Tribunal International de sa folie meurtrière et des bombardements massifs pratiqués sur les villes, et de ce que l’on peut déjà qualifier de crimes de guerre en ciblant délibérément écoles et hôpitaux…

La résistance du peuple ukrainien pour garder sa liberté et son indépendance est remarquable mais sera très lourde en pertes humaines si elle devait durer. Il faut que des négociations internationales convergent rapidement pour aboutir à l’arrêt de la guerre et créer une zone de paix.

Paris, le 12 mars 2022
Visits: 229